Percé et son rocher mythique accueilleront  
LA NUIT DU CINÉMA À PERCÉ - 2e édition
LE SAMEDI 17 JANVIER 2009 DE 19h À MINUIT.


PRÉSENTÉ PAR :



La Neigère
photo : Danilo Villaflor
La projection des films aura lieu directement sur la façade blanche du bâtiment LA NEIGÈRE (rue du quai), un ancien entrepôt de glace pour la pêche à la morue, située en bord de mer près du quai à Percé.

Vin chaud, animation festive et observations d’étoiles sont également au rendez-vous.


Un événement cinématographique inédit, gratuit et grand public sous les étoiles empreint de sensations fortes, d’émotions dans un décor plus grand que nature !

Percé au bout de nos rêves…


La plage et le quai de Percé
photo : Danilo Villaflor
Village de culture, de création et de nature Percé a acquis au fil du XXe sciècle une réputation enviable voyant défilé de très grands artistes québécois et du monde grâce entre autre à la vision et la sensibilité de la sculpteur et peintre gaspésienne Suzanne Guité qui y fonda un centre d’art multidisciplinaire, dans le courant de l’effervescence culturelle et politique de la révolution tranquille du Québec moderne des années soixante.

En ce début du XXIe sciècle et pour ce tout début d’hiver 2009 c’est à un retour aux sources et à une expérience artistique hors du commun que je vous convie citoyens et citoyennes de la Gaspésie et du monde!

Cette seconde NUIT DU CINÉMA À PERCÉ est un rêve d’espoir et un cri artistique pour que la nature et l’art puissent nous faire vibrer ensemble aux confluents de l’histoire en devenir sous toutes ses formes et avec des artistes et cinéastes contemporains dont certains des plus inspirés. Cette fête artistique qui se déroulera en pleine nuit est une invitation au voyage et à la démesure comme les paysages le sont souvent dans notre région pulvérisée de montagnes, d’océans et de vents.

Les films choisis pour cette première nuit du cinéma ont tous en commun d’être différents, pluriels et porteurs de sens. On peut y voir l’invisible, l’émotion, le rire, les rêves fous, les drames humains reconstruits, des histoires d’amour déchirantes, les dérives poétiques, des visions du monde, des douleurs d’artistes et des paysages infinis…


Le Rocher Percé, Photo : Danilo Villaflor

 


Situation géographique de Percé au Québec


Le temps d’une nuit, les films projetés construisent une architecture temporelle éphémère au contact de la nature pour découvrir des histoires bouleversantes, musicales, silencieuses, fulgurantes, magiques et attachantes laissant à chacun la possibilité de vivre cette fête de l’art au contact de la nature.


Merci à tous ceux et celles ainsi qu’à nos partenaires qui ont rendu possible cette seconde Nuit du Cinéma à Percé.


François Cormier
Directeur général et artistique


Communiqué

LA NUIT DU CINÉMA À PERCÉ
UNE DEUXIÈME ÉDITION ATTENDUE !

Percé, le 16 décembre 2008

 

Percé et son rocher mythique accueilleront en ce début d’hiver la deuxième édition de
LA NUIT DU CINÉMA À PERCÉ : LE SAMEDI 17 JANVIER 2009 DE 19H À MINUIT
Une projection de films en plein air sur le bâtiment historique la Neigère, au cœur du Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, près de la plage avec vin chaud, barils de feux et animation festive ! Un événement cinématographique inusité, gratuit et grand public, sous les étoiles, empreint de sensations fortes et d’émotions, dans un décor plus grand que nature ! Rappelons qu’en janvier 2008 quelques centaines de personnes avaient assisté à la première Nuit du cinéma en plein air à Percé.

Ce spectacle nocturne sera constitué de projections de films d’animations, de documentaires et de fictions. La projection des films aura lieu directement sur la façade du bâtiment LA NEIGÈRE, un ancien entrepôt de glace pour la pêche à la morue, située en bord de mer près du quai à Percé.

Parmi les films présentés lors de cette soirée, notons le film phare sur la culture inuit contemporaine : ATANARJUAT, LA LÉGENDE DE L’HOMME RAPIDE, Caméra d’Or à Cannes (2001) du réalisateur canadien ZACHARIAS KUNUK et qui met en vedette le fabuleux comédien inuit Natar Ungalaaq (Ce qu’il faut pour vivre, Québec, 2008). Tourné à Igloolik, au Nunavut, ce film puissant et sensible met en scène une légende ancienne des peuples Inuits nomades. Le réalisateur réussit un tour de force qui lui a valut une reconnaissance sur la scène internationale.

Le film ATANARJUAT sera précédé du film COMMENT CONSTRUIRE VOTRE IGLOO, un film de Douglas Wilkinson produit en 1949 par L’Office National du Film du Canada. Il ne faut pas plus d'une heure et demie aux Inuits pour construire un igloo. Cette architecture n'en obéit pas moins à des règles précises quant au choix du site, à la taille et à l'assemblage des blocs de neige et à la ventilation d’où résulte un refuge douillet !

 

JEUNE CINÉMA QUÉBÉCOIS ET DU MONDE

Au programme de la Nuit du cinéma à Percé, plusieurs courts métrages, dont le plus récent film du réalisateur québécois DENIS VILLENEUVE, NEXT FLOOR, qui a remporté de nombreux prix prestigieux dont celui du meilleur court métrage à la Semaine internationale de la critique à Cannes en mai dernier. Le film MIROIRS D'ÉTÉ du cinéaste montréalais ÉTIENNE DESROSIERS qui aborde de manière très poétique l'éveil de l'homosexualité à l'adolescence sera également programmé. Soulignons aussi, le court-métrage du jeune et talentueux cinéaste québécois, MAXIME GIROUX, intitulé LES JOURS, mettant en vedette le comédien GILDOR ROY, (gagnant du meilleur court-métrage au Festival du film de Toronto - TIFF) et qui aborde le thème difficile de la vengeance d'un père. Le court-métrage LA FUITE du jeune réalisateur gaspésien JULIEN LEBLANC sera également projeté. Ce court essai filmique produit par la cellule KINO 132 de la Gaspésie nous montre que la beauté des paysages gaspésiens peut être salvatrice !

Enfin, ce programme se complète par le film NOCTURNE (1980), du célèbre réalisateur danois LARS VON TRIER. Ce film de fin d’étude préfigure déjà le long métrage qui rendra le réalisateur mondialement connu, ELEMENT OF CRIME (1984) et inaugure une longue série de succès qui conduira à la Palme d’Or à Cannes en 2000 avec DANCER IN THE DARK.

 

VOYAGE DANS LES ÉTOILES

En plus de mettre en place une activité d’observation des étoiles avec le club d’astronomie de la Baie des Chaleurs en Gaspésie, LA NUIT DU CINÉMA À PERCÉ innove cette année en présentant plusieurs films qui marqueront le début des festivités de l’Année Mondiale de l’Astronomie (2009), décrétée par l’UNESCO pour l’éducation, la science et la culture et qui vise à rappeler que l'astronomie est une science mondiale et pacifiste, un patrimoine commun de l'humanité et partagé par tous de tout temps.

Tout d’abord, l’un des films de science-fiction qui ont marqués l’histoire du cinéma, LE VOYAGE DANS LA LUNE du cinéaste français GEORGES MELLIES, réalisé en 1902 et inspiré du célèbre roman de Jules Verne De la terre à la lune. Ce film muet met en lumière les talents d’illusionniste de Méliès et raconte l’histoire de six savants, membres du club des astronomes, entreprenant un voyage vers la lune. Installés dans un obus, ils seront propulsés par un canon géant vers leur destination…

Pour les amoureux des étoiles, le film de la cinéaste américaine JEANNE LIOTTA intitulé OBSERVANDO EL CIELO sera présenté en grande première en Gaspésie. La réalisatrice, dont le film a été montré à la WHITNEY BIENNIAL DE NEW YORK, a mis plus de sept ans pour capter sur pellicule le mouvement des étoiles filantes en divers point du globe. Il en résulte une traversée du ciel vertigineuse enrichie par une bande sonore d’ultra hautes-fréquences qui laisse parler l’univers par lui-même.

Également en première gaspésienne, le film SKHIZEIN, LOIN DE MOI du jeune cinéaste français Jérémy Clapin, primé au plus récent Festival du Film Francophone de Namur en Belgique et aux Sommets de l’Animation de la Cinémathèque québécoise. Ce film d’animation habilement dessiné et réalisé explore l’univers rocambolesque d’un personnage aux prises avec la fuite du réel après qu’une météorite de 150 tonnes lui soit tombée dessus !

 

LE CINÉMA D’ANIMATION À L’HONNEUR À PERCÉ

À ne pas manquer lors de cette soirée, un chef d’oeuvre de l’animation gagnant d’un Oscar : LE VIEIL HOMME ET LA MER, une production Russie/Canada/Japon du réalisateur ALEXANDRE PETROV. Inspiré du roman éponyme de l’écrivain américain Ernest Hemingway (écrit à Cuba), ce film met en scène près de 29 000 tableaux peints illustrant une fable magnifiquement racontée par un vieux pêcheur cubain à son jeune ami Manolin.

Autre film d’animation attendu à LA NUIT DU CINÉMA À PERCÉ, l’hilarant THE TOURIST du jeune réalisateur canadien MALCOLM SUTHERLAND, montrant une galerie de personnages loufoques à la plage sous un soleil brûlant.

Enfin, en grande première en Gaspésie et récipiendaire d’un prix prestigieux : SAINTE BARBE, des réalisateurs CÉDRIC LOUIS et CLAUDE BARRAS, qui nous montre le personnage de Léon, un petit garçon chauve aux milles idées qui aime la barbe hirsute de son grand-père qui semble douée de pouvoirs magiques. Ce film s’est mérité en 2008 le prix du public au AUSTRALIA MELBOURNE INTERNATIONAL ANIMATION FILM FESTIVAL (2008).

 

GÉNÉRATION DOCUMENTAIRE

La Nuit du Cinéma à Percé présentera de plus deux documentaires abordant avec beaucoup de sincérité le thème de l’identité sociale en région. D’abord

 PENSER EN AMONT, des jeunes rimouskois Geneviève B. Genest et Nicolas Martel, qui trace le portrait sensible de Daniel St-Pierre, un chaloupier contemporain du Bas du fleuve, artisan, agriculteur, penseur et amoureux de la nature.

Autre film social réalisé avec beaucoup de réalisme et de lucidité et produit en collaboration avec le projet Wakiponi Mobile et l’Office National du Film du Canada, SASKASHTEU USSINUN de Melysa Pinette et Kanapeush Vollant qui raconte avec émotion les difficultés d’une jeunesse face à la vie dans les communautés autochtones du Québec et leur attachement à la nature.

 

EXPÉRIENCES

Notons aussi qu’un programme spécial de films expérimentaux 16 mm sera projeté en présence du réalisateur et programmateur québécois KARL LEMIEUX, cinéaste et grand gagnant de l’événement Prends ça court ! 2008 pour son film PASSAGE (2008). Au menu de ce programme  un film ondoyant aux images fugitives sur le paysage et l’invisibilité intitulé ALL THAT RISE et réalisé par le cinéaste québécois d’origine japonaise DACHI SAÏTO ainsi que le court-métrage ACTION STUDY du cinéaste montréalais RICHARD KERR qui explore les multiples esthétiques de la lumière imprimées sur pellicule.


L’ÉVÉNEMENT EST GRATUIT ET OUVERT AU GRAND PUBLIC

LA NUIT DU CINÉMA À PERCÉ EST UNE PRÉSENTATION :
LES PERCÉIDES - FESTIVAL INTERNATIONAL DE CINÉMA ET D’ART DE PERCÉ 

WWW.PERCEIDES.CA

- 30 -